Un peu comme tout le monde, la première fois que j’ai vu une photographie lomo (sans la nommer ainsi puisque j’ignorais ce mot), je me suis légitimement dit « Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?!« .

En ces temps pas si anciens, je ne jurais que par la pratique d’une photographie soigneusement cadrée, pas forcément académique par les sujets traités, mais résultant d’un apprentissage des règles de bases (couple diaphragme/vitesse, cadrage, réglages et post-traitements numériques etc.).

C’est toujours le cas aujourd’hui. Dans une certaine mesure, je n’ai pas changée, mon reflex numérique est toujours mon plus fidèle allié. La différence est que j’ai appris à apprécier la lomographie et ses photos imprévisibles voire oniriques, ses couleurs mal calibrées et ses vignettages omniprésents.

Le choix de l’appareil photo : Holga 120 CFN édition CMY

Le choix s’est fait de manière assez pragmatique, je connaissais les Holga et les Diana+, je savais qu’un jour ou l’autre je céderai pour l’un ou l’autre mais je ne savais pas encore quand :D

Le Diana+ a été élu « pire appareil photo jamais construit » par le magazine Réponse Photo, et le Holga possède quant à lui une lentille en plastique… Rude choix vous vous en doutez.

En tout état de cause, les couleurs chatoyantes de l’Holga CMY ont eu raison de ma raison de Fashion Geektim :D

Holga CMY

Les caractéristiques de l’appareil photo Holga 120 CFN (édition CMY)  :

  • Lentille en plastique ;
  • Vignettage ;
  • Flash intégré de différentes couleurs : blanc, jaune, bleu, rouge ;
  • Poses normale (1/100s) et longue (bulb) ;
  • Deux ouvertures de diaphragme : « soleil » f/11 et « temps nuageux » f/8 ;
  • Support pour trépied ;
  • Expositions multiples / superpositions ;
  • Deux cadres de format pour les photos de 6×4.5 et 6×6 cm : il se trouve que j’ai reçu deux cadres 6×6 et pas de cadre 6×4,5, cela ne me gène pas particulièrement mais si par hasard une personne passant par là a reçu deux cadres 6×4,5, nous pourrions peut-être programmer un échange ;) ;
  • Format de film moyen-format 120 mm. N.B. : cet Holga peut également accepter des films de 35 mm mais il faut alors le modifier ou acheter un adaptateur.

Premières photographies lomo : couleurs et noirs et blancs

Des progrès sont à faire, notamment en ce qui concerne la mise au point, mais je suis globalement satisfaite du résultat. D’autres tests et lomographies sont à découvrir sur ma galerie Flickr.

Sushi party

Domo-kun

Velo'v