/!\ Attention, article psychologie de supermarché /!\

Chat sportif

Je rebondis aujourd’hui sur l’article de Clémentine que je vous laisse découvrir sur son blog Une fille à Lyon.

De mon point de vue de « tête d’ampoule », ex-enfant asthmatique et corseté, j’ai toujours eu une admiration confuse pour les personnes capables de faire du sport. Pour moi l’idée n’était même pas de faire du sport, mais littéralement de réussir à en faire. Heureusement, aujourd’hui, je me fiche des performances, je fais du sport à mon tout petit rythme sans me soucier d’être moquée ! Et j’aime ça !

Malgré tout, ma tasse de thé à moi ça a toujours été la lecture, les jeux vidéos en mode casual (je suis loin d’être une « vraie » gameuse ceci n’est pas une justification justement, mais un éclaircissement ;) ), les expos, les balades tranquilles, je cultive aussi une certaines lenteur contemplative. Ces passes-temps m’ont souvent valu des remarques, voire pire, j’ai souvent du me justifier auprès des gens « bien sous tout rapport » dont les loisirs et passe-temps étaient toujours a priori plus sains et recommandables, ou coup de grâce, plus utiles que les miens. Cela jusqu’à aujourd’hui… Pour l’anecdote, des personnes qui me disaient en rigolant il y a 10 ans que j’étais une ado attardée car je lisais des mangas viennent aujourd’hui me demander conseils en la matière, presque avec déférence. Cela m’amuse beaucoup.

Aujourd’hui, les loisirs « geeks » ont le vent en poupe, on assiste presque à un âge d’or du geek, oui oui, on peut le dire. Tout le monde ou presque se dit geek à tord ou à raison. Je ne critique pas, je constate.

Je suis une geek pour certains, et pour d’autres, je ne suis qu’une escroquerie. Pour certains j’ai trop de références, pour d’autres, mes références sont clairement trop mainstream. Tout dépend du point de vue, à croire que tout tourne autour de cette fichue caverne.

En même temps, je le revendique aussi, je m’intéresse à trop de choses pour être experte en un domaine, et ça me va très bien !

Même au sujet des loisirs sus-mentionnés et qu’on peut catégoriser comme « geeks » les critiques et jugements fusent. La lecture oui, mais pas de Fantasy ou de SF malheureux ! De la bande-dessinée Franco-Belge toujours, mais surtout pas de mangas et bouh… Des Comics ? N’en parlons même pas ! Tu joues en ligne ? Du FPS du vrai pour fragger, mais baaaah les MMORPG c’est vraiment pour les no-lifes… J’en passe et des meilleures. Je crois qu’il est tout simplement dans la nature humaine de classifier, de critiquer et de croire que certains loisirs valent mieux que d’autres. Avez-vous déjà remarqué que les joueurs d’instruments à vent détestent souvent les joueurs d’instruments à cordes ?

Bref, revenons à nos moutons : le « geek » a le vent en poupe, c’est un fait. Et si les têtes d’ampoules étaient entrain de se rebeller contre les quaterbacks ? Cela expliquerait pourquoi Clémentine doit se justifier sur sa pratique sportive ?

Ainsi va la vie et telle est la nature humaine… On est tous le con d’un autre, hélas.