Il y a quelques semaines, nous nous remémorions ensemble le destin funeste des geeks de séries TV des années 80… Tantôt éléments comiques de l’histoire, tantôt faire-valoir et antithèses du héros beau, jovial et sportif et encore plus souvent les 2 à la fois. Les scénaristes des années 80 ne les ont pas loupés…

Les années 2000 arrivant, le net se développant, le geek est devenu mainstream (qu’on le déplore, qu’on s’en réjouisse, là n’est pas le débat), et cela se ressent aussi dans les séries TV.

Micah Sanders, HeroesMicah Sanders, Heroes

Parmi les Heroes, l’un se détache du lot, par son jeune âge d’une part, mais aussi par le caractère de son don : il parle aux machines. Loin d’être un nerd, c’est un petit boy tout en intelligence et gentillesse. Rien à voir avec la figure du geek classique, et pourtant, c’est bien lui le geek de l’affaire avec son don tout en finesse !

Jake Foley, Jake 2.0

Une série qui date un peu, mais l’idée est là… Un jeune technicien de la NSA devient un superhéros suiteJake Folley, Jake 2.0 à un accident de labo pendant lequel il est infecté par des nano-robots. Le technicien informatique, et donc prétendu nerd, devient surpuissant. Et, fait non négligeable qui le rapproche de son ancienne condition de geek lambda : il peut communiquer avec les machines. Cette série n’est pas sans rappeler le beaucoup plus récent Chuck !

Chuck Bartowski, Chuck

Chuck Bartowski, ChuckLe pitch est à peu de chose près le même que dans Jack 2.0 (et que dans de nombreux comics de super-héros me direz-vous) : un nerd qui obtient des super-pouvoirs  suite à un accident ! Super-pouvoirs qui seront tour à tour vécus comme une bénédiction ou au contraire un poids à porter.

Ce qui est intéressant dans la série Chuck, c’est que, même si le héros est un geek et non plus un quatterback comme dans les années 80, et bien ce héros geek a quand même ses pendants encore plus geeks (no-lifes même). Exactement comme dans les séries de l’époque donc. Je fais bien entendu référence à Jeff et Lester et toute la fine équipe du Nerd Herd. Un héros geek oui, mais pas trop hein…

En 2010 on constate donc qu’il y a une part de geekerie acceptable : celle de Chuck, mais que les nerds purs peuvent toujours constituer l’élément comique de la recette : le duo Jeffster mais aussi l’ami de toujours de Chuck, j’ai nommé Morgan Grimes.

Willow Rosenberg, Buffy The Vampire SlayerWillow Rosenberg - Buffy The Vampire Slayer

Le cas Willow est saisissant. Nous en reparlerons plus longuement une prochaine fois. A elle seule elle résume ma démonstration du geek de série TV décrié dans les 90’s qui sera plébiscité 10ans plus tard ! En effet, petite nerd fadasse au début de la série, elle deviendra au fil des saisons une brillante et dangereuse sorcière gay, digne de tous les fantasmes.

Sheldon Cooper, The Big Bang Theory

Sheldon Cooper, The Big Bang TheoryLa plus geek des séries geeks des années 2000 ! Bourrée de références nerds, pas forcément intelligible par tous certes, mais dans une sitcom ! Cela prouve bien que la figure geek est désormais admise par les masses.

De plus, Sheldon qui nous fait rire à ses dépends, ne souffre pas de sa condition de geek, mieux, il la revendique !

Tron – Tron Legacy

Petite digression côté cinéma. Ce film a été un flop relatif (ou en tout cas cantonné à un public hyper nerd) lors de sa sortie en 1982. 28 ans plus tard, Tron Legacy est attendu comme le messie. CQFD.

Tron Legacy